Livraison offerte à partir de 60 euros de commande

Articles Robin des Bio




Consommer de saison

Manger de saison tout comme manger local est maintenant ancré dans les méthodes de consommation des français. Une prise de conscience ou un effet de mode, la consommation de saison séduit de plus en plus pour son goût mais aussi son impact écologique moindre.

 

Des bienfaits pour notre santé

Chaque saison répond à un besoin du corps humain. En hiver, avec le froid et le manque de soleil, notre corps réclame plus de nutriments et de vitamines C. Tant mieux, c’est la saison des légumes riches en minéraux (poireaux, choux, épinards) et des agrumes pleins de vitamine C (mandarines, pamplemousses, clémentines). En été, avec la chaleur, notre organisme dépense moins de calories mais demande plus d’eau : tous les fruits et légumes de la saison en sont gorgés : melons, tomates, courgettes, pastèques, etc. 

 

Les fruits et légumes de saisons ont le temps de mûrir au soleil et sont récoltés à maturité, ce qui a un double avantage : ils sont plus savoureux et sont plus riches en vitamines et minéraux que ceux élevés sous serre.

Pour vous guider, il existe des calendriers des fruits et légumes. Je vous conseille celui de Greepeace https://www.greenpeace.fr/guetteur/calendrier/

 

Une réduction de l’impact environnementale non négligeable

 En mangeant de saison, le transport est réduit et donc la pollution et l’émission de gaz à effet de serre également.

Durant leurs transports, les aliments peuvent être conservés en chambre froide ou recouvert des couches chimiques pour éviter qu’ils ne s’abiment.

 

 Ces techniques de conservations vont altérer leur valeur et leurs goûts mais est aussi néfaste pour la planète ! 

De plus hors saison, un fruit ou un légume viendra soit d’une récolte sous serre, où il a été aspergé de pesticides pour l’aider à pousser et pour compenser le manque de soleil et de nutriments dans le sol ; soit d’un pays lointain où les produits phytosanitaires ne sont pas forcément aussi réglementés qu’en Europe. Et ces pesticides sont de plus en plus montrés du doigt sur de nombreux cas de cancers, d’infertilité et autres maladies modernes, et se retrouvent également dans les nappes phréatiques et ont un impact sur toute l’écologie locale.

 

 

Economiquement rentable

Une consommation qui dynamise les circuits courts

On peut citer des coopératives de produits bios et locaux. Qui distribue des paniers de fuit et légumes de saison. Les consommateurs peuvent également aller directement chez les producteurs afin de chercher des aliments locaux ou même aller chercher les fuit sert légumes directement dans les champs.

 

Les circuit court dynamise donc les territoires, et favorise les petits producteurs.

 De plus, le consommateur est doublement gagnant car les produits de saisons sont souvent moins chers car ils demandent bien sûr moins de transports et pas de taxe d’importation, ce qui se répercute sur le prix.

 

 

La consommation de saison, la consommation d’autrefois qui devient une tendance !

 

 

Une philosophie que partage Robin des Bio, les pots sont produits en fonctions des saisons