Livraison offerte à partir de 60 euros de commande

Articles Robin des Bio




LES 1000 PREMIERS JOURS

On appelle les 1000 premiers, les 270 jours de grossesses suivis des deux premières années de vie de l’enfant (730 jours). Ces 1000 premiers jours auraient une importance cruciale dans le développement de l’enfant.

"Ce n'est pas la biolofie qui décide de notre destion, mais bien le vécu des enfants lors des tous premiers jours et années qui conditionne et définit leur avenir"

 

Une période importante pour la santé physique

L’alimentation choisie par la maman durant la grossesse joue un rôle clé dans le développement de l’enfant. Il est important d’avoir une alimentation variée pour apporter tous les éléments nutritifs contribuant à l’apport d’énergie.

Tel que :

- des vitamines B9 qui aident à développer le système nerveux du bébé

- du calcium pour la construction solide de son squelette

- des vitamines D qui aident à l’absorption du calcium

- du fer pour diminuer le risque d'anémie

- et des glucides, car c’est ce dont se nourrie majoritairement le bébé.

 

La grossesse est donc un moment important pour le développement physique de l’enfant. Toutes substance ingurgitée par la maman est aussi ingurgitée par l’enfant, ayant un organisme plus sensible et ressentant les effets plus fortement.

 

Mais aussi pour le développement cérébral

Durant la grossesse, faire de l’activité physique permet de développer le cerveau du bébé plus rapidement.

«Nos résultats montrent que les bébés provenant de mères actives ont une activation cérébrale plus mûre, suggérant que leurs cerveaux se sont développés plus rapidement » explique Élise Labonte-LeMoyne, chercheuse à l’université de Montréal. Écouter de la musique permettrait aussi à bébé d’être stimulé avant même d’être né.

Certains phénomènes ont été observés comme des mouvements de langue du fœtus. Les chercheurs expliquent qu’il est important de faire écouter de la musique au futur bébé car il perçoit les sons et c’est une façon de lui faire comprendre que vous voulez communiquer avec lui.

À partir de sa naissance et jusqu’à ces deux ans, «700 nouvelles connexions synaptiques se forment chaque seconde dans le cerveau de l’enfant ».

Chaque interaction de l’enfant, chaque fois que ses parents lui parlent, le portent ou même le touchent, se créent des millions de connexions neuronales. Ces connexions seront de bonnes bases pour le reste de sa vie. C’est pourquoi il est très important que les interactions soient nombreuses, que l’enfant se sente en sécurité et se soit stimulé. Une grande partie de son développement est en jeu. Lui chanter des chansons, écouter de la musique, lui faire des câlins et jouer avec lui sont des éléments cruciaux de son développement, si l’enfant vit des événements traumatiques ou connait du stress, des hormones sont sécrétées et empêchent certaines connexions neuronales qui n’auront plus possibilité d’avoir lieu dans le futur.

Un enfant n’ayant pas assez de stimulations durant ses deux premières années de vie peut se replier sur lui-même et donc mettre son développement en danger. C’est souvent lors des premières années de scolarité, que les enfants montrent des difficultés et plus tôt elles sont découvertes plus tôt il est possible d’aider l’enfant.

N’oublions que tout cela demande de l’énergie à l’enfant et que son alimentation joue aussi un rôle clé.

 

Et l’alimentation du nouveau-né dans tout ça ?

Pendant la période des 1000 premiers, l’enfant est très vulnérable, et son alimentation doit être la mieux adaptée possible. A cela il faut ajouter toute la dimension affective de cet apport nutritionnel.

Les repas sont un moment privilégié d’échange, dès le plus jeune âge, entre la maman (ou le papa) et son enfant. C’est grâce à son alimentation que le nouveau-né construit son organisme, c’est un élément clé de sa croissance, aussi bien pour son poids et sa taille, que pour le bon développement de son cerveau.

Les repas lui fournissent les nutriments et les calories nécessaires à sa croissance, ils lui permettent d’acquérir progressivement un rythme, et c’est un moment de communication avec la personne qui lui donne à manger. La qualité de l’alimentation proposée est étudiée pour favoriser, en plus d’une croissance optimale, une bonne santé et limiter le risque d’allergies, de carences ou d’autres maladies, pendant les premières années de la vie, mais aussi à l’âge adulte.

Nos pots sont élaborés avec l’aide d’une pédiatre afin qu’ils soient adaptés à la diversification alimentaire. Nous avons créé 3 gammes de recette, à partir de 4 mois, à partir de 7 mois et dès 10 mois.

Chacun des pots ont était réfléchie et conçu en respectant les besoins nutritif et énergétique des bébés, afin de les nourrir durant toute leurs premières années.